Seine-et-Marne : deux fillettes de 8 et 11 ans retrouvées morte après un incendie

Deux fillettes ont été retrouvées mortes dans les décombres d'un incendie - Getty Images (Getty Images)

Vers 3h40 du matin, ce mardi, un violent incendie s’est déclaré dans un pavillon de la ville de Coupvray, en Seine-et-Marne. Les corps de deux sœurs âgées de 8 ans et 11 ans y ont été découverts par les pompiers.

C’est un véritable drame qui s’est joué dans la ville de la Coupvray, dans le département de la Seine-et-Marne. Vers 3h40 du matin ce mardi 19 juillet 2022, un incendie s’est en effet déclaré dans un pavillon de la commune où dormait cinq personnes, rapporte le journal Le Parisien. Les pompiers en ont finalement extrait les cadavres très abîmés de deux sœurs de 8 et 11 ans.

Les origines de l’incendie ne sont pas encore connues à ce stade de l’enquête mais, selon nos confrères, l’opération des pompiers et de la police était encore en cours ce mardi en début d’après-midi. Les trois autres membres de la famille, l’oncle, la tante et le cousin des deux victimes, ont réussi à s’en sortir vivant mais pas sans séquelles. Selon les pompiers présents sur place, les deux premiers ont ainsi été intoxiqués par la fumée tandis que l’adolescent de 16 ans a aussi été gravement brûlé au bras.

Des heures de recherches intenses

Le corps de la première petite fille a été découvert par les pompiers vers 7h30 du matin après plusieurs heures de recherches acharnées, sans qu'il ne puisse être identifié de manière certaine. Celui de la seconde a été trouvé vers 14h30, à proximité de celui de sa sœur. Une information qui en dit long sur l’état des décombres du pavillon après l’incendie. Celui-ci a pourtant été maîtrisé par la trentaine de soldats du feu en une période de deux heures.

Le maire de la ville de Coupvray, Thierry Cerri, s’est rendu sur les lieux du drame, qu’il a qualifié de "catastrophe dans un village tranquille comme le nôtre", dès 5 heures du matin. Il a également déclaré qu’il connaissait bien la famille et qu’il attendait de savoir comment l’accompagner dans la gestion de ce deuil terrible. Enfin, il a précisé que l’une des petites victimes faisait partie du conseil municipal des enfants de la ville.

VIDÉO - Gironde : 19 300 hectares parties en fumée, les incendies continuent

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles