Le seigneur des anneaux : la communauté de l'anneau (TMC) : que sont devenus les acteurs ? (PHOTOS)

·1 min de lecture

17 Oscars, 3 milliards de dollars de recettes mondiales… La Trilogie du Seigneur des Anneaux, le tour de force cinématographique de Peter Jackson, a, par son succès critique et public, largement récompensé son créateur de ses efforts. Adapter ce monument de la littérature britannique de J.R.R. Tolkien était un défi que le réalisateur néo-zélandais a relevé haut la main. Et pourtant ses principaux interprètes n'ont pas forcément tous récolté les fruits de cette importante renommée. Frodon (Elijah Wood), Sam (Sean Astin), Legolas (Orlando Bloom), Pippin (Billy Boyd), Merry (Dominic Monaghan), Aragorn (Viggo Mortensen), Gimli (John Rhys Davis), Gandalf (Ian McKellen) et Boromir (Sean Bean) forment les neuf membres de la Communauté qui est parvenue à détruire l'Anneau Unique. Si la plupart d'entre eux tournent régulièrement, ils n'ont jamais retrouvé le succès qu'ils avaient rencontré grâce à la saga. Orlando Bloom a eu son heure de gloire juste après la fin de la trilogie, Sean Astin s'est fait plus rare sur les écrans (à part quelques rôles dans des séries d'envergure comme 24 heures chrono et Stranger Things), idem pour l'Ecossais Billy Boyd qui s'est à une période centré sur une carrière musicale avec le groupe Beecake.

Dominic Monaghan, après avoir gagné en popularité grâce à son rôle dans la série Lost, s'est peu à peu éclipsé des grands écrans, pour privilégier la petite lucarne (Flashforward, 100 Code, et même une émission d'aventures à son nom, Wild Things With Dominic Monaghan). (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Police (Canal+) : une plongée intime et saisissante dans le quotidien de policiers de proximité
"C'était très compliqué pour moi de le voir comme ça" : ému, Richard Anconina évoque les derniers moments de Jean-Paul Belmondo (VIDEO)
Reda Kateb se rappelle ses années de précarité face aux huissiers : "Je mettais ma télé et le magnétoscope chez le voisin"
“Vous êtes des minables” : le violent coup de gueule de Xavier Beauvois après l’interruption de son avant-première par des anti-vaccin
Gérard Jugnot ironise sur le César remis à la troupe du Splendid : "Un prix de consolation" dans "une cérémonie sinistre" (VIDEO)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles