Une section de la CGT évoque un "poulet grillé" pour désigner un CRS gravement brûlé lors du défilé parisien du 1er-Mai

franceinfo
Manifestations : un des CRS blessés le 1er mai dénonce le "cassage de flics"

"On ne parle que du poulet grillé sur les chaînes style BFM, mais pas beaucoup de ça..." Peu après 23 heures, lundi 1er mai, la section CGT de l'entreprise Publicis a ironisé sur l'un des policiers blessés lors des heurts en marge du défilé parisien du 1er-Mai pour dénoncer des violences sur des manifestants. Le message a finalement été supprimé, mardi, mais les captures d'écran ont continué à circuler sur les réseaux sociaux.



Mardi, le ministre de l'Intérieur, Matthias Fekl, a écrit au secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, pour lui demander "solennellement" de "condamner avec la plus grande fermeté le propos tenu". Dans la foulée, le patron de la centrale syndicale a dénoncé un tweet "absolument scandaleux" et apporté son soutien, ainsi que celui de la CGT, aux policiers blessés.

Avant même la polémique sur ce tweet, la CGT avait dénoncé "avec la plus grande fermeté (...) les actes de violence et de vandalisme qui ont eu lieu hier, en marge de la manifestation parisienne, tout comme les atteintes à l’intégrité physique de plusieurs policiers". L'affaire risque de diviser au sein même de la centrale : le message de la section CGT de Publicis a d'ores et déjà suscité la colère de la CGT-Police.

href="http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/armee-et-securite/1er-mai-violents-affrontements-en-marge-d-un-defile_2170922.html">1er-Mai : violents affrontements en marge d'un défilé

"Le camarade en charge de l'animation a fait une erreur de langage, les termes n'étaient pas appropriés, réagit Romain Altmann, secrétaire général d'Info'Com-CGT, qui compte une centaine de sections parmi lesquelles la CGT-Publicis. Mais on peut condamner ces propos et dénoncer (...) Lire la suite sur Francetv info

Loire : les trois mineures en fugue ont été retrouvées
Défilés du 1er-Mai: quid de "ces professionnels de la casse"
Police scientifique : "Nous sommes de plus en plus sollicités", "même sur les drames de la vie courante"
Enlèvement, accident... Dix ans après, malgré de nombreuses pistes, la disparition de Maddie n'a toujours pas été résolue
DIRECT. Suivez le sixième jour d'audience au procès de Francis Heaulme

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages