Publicité

Secte internationale de yoga : le gourou mis en examen pour « viols » et « traite d’êtres humains »

Le yoga a bon dos. Gregorian Bivolaru, le fondateur d’un mouvement international de yoga, a été mis en examen, avec quatorze autres personnes, ce vendredi 1er décembre, d’après les informations du parquet de Paris relayées par franceinfo. Il est accusé de nombreuses dérives au sein de son mouvement.

L’individu est notamment soupçonné de « viols » et de « traite d’êtres humains en bande organisée ». Arrêté mardi 28 novembre à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) lors d’une opération policière en région parisienne et dans le sud-est qui a permis de découvrir et de libérer 26 femmes sous son emprise, Gregorian Bivolaru a été placé en détention provisoire, avec cinq autres personnes. Les neuf autres se trouvent sous contrôle judiciaire.

Un des hommes « les plus recherchés » d’Europe

C’est lui qui a fondé le Mouvement pour l’intégration spirituelle dans l’absolu (Misa), rebaptisé Atman. Sous prétexte d’enseignement du yoga tantrique, le gourou aurait endoctriné plusieurs femmes pour les exploiter sexuellement. D’après des sources judiciaires de franceinfo, le but de l’école fondée par Gregorian Bivolaru était de conditionner les victimes via des manipulations mentales, sous prétexte d’atteindre l’extase du corps et de l’esprit.

Le Roumain de 71 ans avait déjà été condamné en Roumanie pour viols sur mineurs et était recherché par Interpol pour traite de femmes. En février 2016, il était arrêté dans le nord-ouest de la capitale, porte de Champerret, par les policiers spécialisés de ...


Lire la suite sur LeJDD