Les secrets de tubes: "Déjeuner en paix" de Stephan Eicher

Philippe Dufreigne
·2 min de lecture
Stephan Eicher en 2015 - Jacques Demarthon - AFP
Stephan Eicher en 2015 - Jacques Demarthon - AFP

Début des années 90, Stephan Eicher enregistre un album dans les montagnes suisses. Son complice, l’écrivain Philippe Djian, lui offre un texte à contre-courant des tubes de l’époque. C’est un problème technique qui va déterminer le rythme de la chanson.

"Je voulais faire une maquette avec ces sublimes paroles de Philipe Djian et j'ai un sample de synthé qui a merdé, se souvient Stephan Eicher. Merci beaucoup! On a vendu beaucoup de disques avec ça!".

"Je suis devenu un petit trou du cul"

Déjeuner en paix, ou l’histoire d’un couple, qui rêve de prendre son ptit déj' loin des mauvaises nouvelles. Le succès de la chanson doit beaucoup à l’actualité du moment.

"C'était au moment de la guerre du Golfe. En France, vous êtes des nihilistes de temps en temps, qui disent 'le monde est horrible, mais je veux mon petit déjeuner en paix'. je vous aime pour ça aussi", rigole-t-il.

800.000 exemplaires écoulés pour le disque où figure cette chanson. Stephan Eicher l’avoue, à l’époque, il se prend un peu pour une diva.

"Je suis devenu un petit trou du cul. Mais j'ai de la chance, j'ai une famille, des amis, qui m'ont dit 'tu nous fatigues'. Je suis allé faire une tournée au Mali, à Abidjan, au Niger. J'ai fait une grande tournée autour du monde, où je n'étais pas connu. Mais ça m'a remis à la bonne place, d'être un créatif et pas une diva."

Stephan Eicher est loin aujourd’hui de Déjeuner en paix. Il poursuit son petit chemin musical, et se moque bien formatages radios. La chanson, elle, reste toujours un des moments les plus attendus de ses prestations sur scène.

Article original publié sur BFMTV.com