Quand les secrets de famille font souffrir des générations après

·1 min de lecture

Les secrets de famille, que nous en soyons les gardiens ou les prisonniers, peuvent avoir un impact très lourd sur notre quotidien. Mal être, addictions, douleurs inexpliquées ou même surpoids sont parfois la conséquence de ces non-dits, de ces silences dont on ignore parfois l'origine. "Le secret de famille est produit par la honte et la culpabilité. Il se veut protecteur pour les descendants, mais parfois il produit l’effet  inverse, c’est-à-dire qu’il a des conséquences toxiques sur notre personnalité et notre être", explique la psychologue Yvonne Poncet-Bonissol.

Invitée de Sans Rendez-vous, l’émission santé d’Europe 1, cette clinicienne, auteur de Secret de familles, ces silences qui nous gâchent la vie aux éditions Larousse, explique comment un traumatisme subi par une famille et soigneusement étouffé peut être amené à rejaillir des décennies plus tard sur les générations suivantes.

>> Retrouvez l'intégralité de Sans rendez-vous en replay et en podcast ici

Trois générations pour construire un secret

"Un secret de famille, c’est une vérité non dite parce que quelque chose n’a pas pu se montrer, se représenter", explique Yvonne Poncet-Bonissol. Il faut trois générations pour que se mette en place un secret de famille. "La première génération est celle qui vit le traumatisme, qui refuse d’en parler et qui cherche absolument à le cacher pour maintenir une belle façade familiale, et le mythe de la famille idéale", détaille notre spécialiste.

"La deuxième génération sait...


Lire la suite sur Europe1