Les secrets d’écriture de Joel Dicker

·1 min de lecture

Nous sommes partis à Geneve, dans sa ville natale, assister à une Masterclass de l’écrivain aux 10 millions de livres vendus. Ce roi du suspens nous a confié ses recettes de fabrication…

L’intrigue de son dernier roman

Avec 10 millions de livres vendus dans le monde, traduit en 40 langues, l’écrivain suisse de 35 ans fait figure de phénomène de librairie. Son dernier ouvrage a été tiré à 450 000 exemplaires. On termine la lecture des 569 pages de son dernier opus, dans le train qui vous mène dans sa ville de cœur, Genève, théâtre deL’énigme de la chambre 622. Sur fond de guerre de succession dans une banque familiale suisse, un meurtre dont on ne connait ni la victime, ni l’auteur, ni la raison, pas même le lieu, a été commis. Le narrateur-enquêteur, dont on ne sait si c’est Joël Dicker lui-même se mêle au récit par le biais de sa propre histoire, en racontant sa relation professionnelle, quasi filiale avec son éditeur Bernard de Fallois, décédé en 2018. Il y a une profusion de personnages, la police, les services secrets même la brigade financière. Joël Dicker met littéralement « le feu au Lac Léman » et loin de vous perdre, vous emporte avec lui, vous laissant hébétés, alors que vous tournez la dernière page.

Son Genève : entre fiction et réalité

De la gare Cornavin à l’hôtel Beau-Rivage, il n’y a que 8 minutes de marche. Ces noms vous sont déjà familiers(...)


Lire la suite sur Paris Match