Un secret de cuisine mayas découvert dans des latrines

La connaissance des pratiques culturelles des civilisations qui nous ont précédés passe par l'analyse d'objets du quotidien, d'écrits, de représentations artistiques... et par l'analyse, moins connue, peu alléchante mais tout à fait riche et pertinente des latrines ! Des archéologues ont en effet récemment publié une étude dans le Journal of Archaeological Science au sujet de latrines mayas. Celles-ci ont été découvertes sur le site de San Bartolo au Guatemala et datent de la période classique, soit aux VIIIe et IXe siècles avant J.-C. Elles sont les plus anciennes preuves de l'existence de toilettes mayas dans le monde.

De l'eau de chaux pour cuisiner et tirer la chasse

Les archéologues y ont tout d'abord découvert des œufs de ténia, ce qui indique que la population infectée devait souffrir de diarrhées et d'états de faiblesse. Ils ont par ailleurs découvert que la « chasse » des latrines était tirée avec de l'eau de chaux. Ce qui est plus intrigant encore est que cette solution alcaline était déjà utilisée à l'époque par les Mayas pour le procédé de nixtamalisation, dont des résidus ont été trouvés dans les latrines. Ce procédé qui consistait à faire tremper et cuire des grains de maïs dans une solution au pH basique servait vraisemblablement à fragiliser la coque des grains.

Les tamales sont des papillotes traditionnelles d'Amérique latine. © Brent Hofacker, Adobe Stock
Les tamales sont des papillotes traditionnelles d'Amérique latine. © Brent Hofacker, Adobe Stock

Cette transformation des propriétés physiques est encore pratiquée de nos jours pour manger les grains de maïs dans une soupe ou pour les broyer et en faire une pâte, utilisée pour les tortillas et les tamales. Cette pratique décuplait également l'accès au calcium et à la vitamine B3 à partir du maïs et la datation de ce procédé millénaire d'Amérique centrale permet d'appréhender l'une des plus anciennes traditions culinaires des civilisations pré-hispaniques de ce continent.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles