Secret de la confession : les prêtres doivent dénoncer les faits de pédocriminalité "à la justice"

·1 min de lecture

Gérald Darmanin a affirmé mardi que les prêtres ayant connaissance de "crimes" contre des "enfants de moins de 15 ans", devaient "porter" ces faits de pédocriminalité "à la justice" et ne pas y opposer le secret de la confession. Le ministre de l'Intérieur s'exprimait à l'Assemblée nationale juste après avoir reçu, en qualité de ministre des Cultes, le président de la Conférence des évêques de France, Mgr Éric de Moulins-Beaufort.

La réponse de Mgr Éric de Moulins-Beaufort

Ce dernier avait jugé que le secret de la confession était "plus fort que les lois de la République" et ne pouvait donc pas être brisé. Mardi, il a estimé que la protection des enfants était une "priorité absolue".

>> Plus d'infos à suivre


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles