Secret de la confession : « rien de plus fort que les lois », selon Attal

·1 min de lecture
Éric de Moulins-Beaufort a cependant assuré être à la recherche d'une alternative à la levée de ce secret (photo d'illustration).
Éric de Moulins-Beaufort a cependant assuré être à la recherche d'une alternative à la levée de ce secret (photo d'illustration).

Deux jours après la publication du rapport Sauvé sur les abus sexuels au sein de l?Église catholique, le ministre de l?Intérieur, Gérald Darmanin, a convoqué le président de la Conférence des évêques de France (CEF), Mgr de Moulins-Beaufort, mardi à 14 heures, « afin de s?expliquer sur ses propos » sur le secret de la confession.

L?archevêque de Reims a déclaré mercredi, au lendemain de la publication du rapport Sauvé, que le secret de la confession était « plus fort que les lois de la République ». Interrogé sur ces propos, le porte-parole du gouvernement a indiqué qu?il n?y avait « rien de plus fort que les lois de la République ». « La réaction à ces propos, elle est très claire, il n?y a rien de plus fort que les lois de la République dans notre pays, ça tient en une phrase, et c?est très clair. (?) Le président de la République a demandé au ministre de l?Intérieur de recevoir le président de la Conférence des évêques de France pour que les choses soient claires », a précisé Gabriel Attal.

« Le secret de la confession a toujours été respecté par la République française »

Le président de la Conférence des évêques de France a à nouveau défendu jeudi 7 octobre le secret de la confession, « qui a toujours été respecté par la République française » et qui « n?est pas contraire au droit pénal français ». Dans un communiqué, l?archevêque de Reims indique qu?il a accepté « l?invitation » du ministre de l?Intérieur.

« Ce sera pour lui l?occasion de rappeler qu?aujo [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles