Les secrétaires d'Etat nommés mercredi, le gouvernement réuni deux fois par mois

La nomination des secrétaires d'Etat du gouvernement Valls interviendra mercredi, a annoncé vendredi le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, en soulignant que ceux-ci se joindraient aux ministres pour une réunion de l'ensemble du gouvernement deux fois par mois autour du Premier ministre.

Manuel Valls, a rapporté M. Le Foll à l'issue du Conseil des ministres, a indiqué qu'il allait "mettre en oeuvre tous les 15 jours, le jeudi matin, une réunion de l'ensemble du gouvernement, secrétaires d'Etat compris, qui seront nommés mercredi prochain, pour avoir des débats politiques sur la conduite des affaires".

Selon l'entourage du Premier ministre, il devrait y avoir "une dizaine" de secrétaires d'Etat pour compléter l'équipe resserrée et paritaire de 16 ministres (sans compter Manuel Valls) dévoilée mercredi. Sauf exception, ces secrétaires d'Etat ne siégeront pas au Conseil des ministres hebdomadaire.

Lors de son compte rendu du premier Conseil des ministres de l'ère Hollande-Valls, Stéphane Le Foll a aussi fait état de la volonté de François Hollande "que les ministres soient le plus rapidement déployés sur le terrain dans les jours qui viennent".

Le porte-parole du gouvernement a rappelé qu'un vote de confiance interviendrait mardi après-midi à l'Assemblée nationale à l'issue de la déclaration de politique générale de Manuel Valls, qui fixera "enjeux" et "grandes lignes" de son action.

"Cohérence, efficacité, rapidité de l'action publique sont les enjeux de cette seconde étape du quinquennat", a-t-il aussi déclaré, précisant que François Hollande avait salué "de manière appuyée" l'action de Jean-Marc Ayrault pendant les 22 premiers mois.

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.