Le secrétaire d'Etat Mounir Mahjoubi pose avec son homme dans "Paris Match"

Mounir Mahjoubi a été élu député de Paris en 2017.

C'est une première. Dans le numéro de Paris Match de cette semaine, en kiosques à partir de ce mercredi 18 juillet, un membre du gouvernement en exercice pose avec l'homme qui partage sa vie. Deux mois tout juste après son subtil coming out dans un tweet posté le 17 mai, journée mondiale de lutte contre l'homophobie, Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat au Numérique, se confie sur sa vie avec son compagnon, Mickaël.

L’homophobie est un mal qui ronge la Société, envahit les collèges et les lycées, contamine les familles et les amis perdus. Pire, elle hante les esprits des homosexuels, et nous oblige parfois, souvent, à nous adapter et mentir pour éviter la haine, pour vivre. #IDAHOBIT2018
— Mounir Mahjoubi (@mounir) May 17, 2018

"Si notre exemple peut permettre de libérer la parole, alors j'en serai fier", explique le secrétaire d'Etat âgé de 34 ans. Dans l'article intitulé "Le ministre sans complexe", il raconte notamment comment il a rencontré celui qui partage désormais sa vie dans leur appartement du 19e arrondissement de Paris, dans lequel Paris Match a photographié le couple. L'homme politique revient également sur son adolescence, indiquant avoir été confronté à l'homophobie ordinaire qui est le lot de nombreux jeunes LGBT.

Mahjoubi confesse être "sollicité" pour la mairie de Paris

Au passage, Mounir Mahjoubi livre son deuxième coming out de l'année : oui, il pense à la mairie de Paris. Alors que son nom circule - avec d'autres - pour une candidature LREM aux élections municipales de 2020, celui qui a été élu député de Paris en 2017 confesse avoir été "sollicité".

Ce mercredi 17 juillet, l'association SOS homophobie a salué la publication de cet article, soulignant qu'il "contribue à la visibilité et à la banalisation de l’homosexualité dans notre société et donne un exemple positif pour toutes les personnes LGBT".

Lire la suite sur Marianne