Pauvreté : le Secours catholique dénonce une situation « dramatique »

Source AFP
·1 min de lecture
L'association a aidé 1,4 million de personnes en 2019, dont plus de 650 000 enfants.  (Illustration)
L'association a aidé 1,4 million de personnes en 2019, dont plus de 650 000 enfants. (Illustration)

Le rapport annuel sur la pauvreté du Secours catholique publié jeudi 12 novembre montre les « choix impossibles » auxquels doivent faire face des familles précaires. « Payer la cantine ou le loyer ? Se nourrir ou s'habiller ? » L'association a aidé 1,4 million de personnes en 2019, dont plus de 650 000 enfants. Le niveau de vie médian de ces personnes s'élève à 537 euros, bien en dessous du seuil de pauvreté fixé en 2018 à 1 063 euros.

Pour son rapport annuel sur l'état de la pauvreté en France publié jeudi et qui compile des données de 2019 (par conséquent, d'avant la crise du coronavirus), le Secours catholique a étudié « en détail » le budget de 3 000 familles suivies par l'association, a expliqué à l'Agence France-Presse sa présidente, Véronique Fayet. Une fois déduites les dépenses contraintes (loyer, factures d'eau et d'énergie, assurances?), la moitié des personnes vit avec moins de 9 euros par jour. Ce « reste pour vivre » doit financer nourriture, vêtements, produits d'hygiène, etc.

« Avec des budgets aussi serrés et en dessous des minima pour vivre décemment, les personnes que rencontre le Secours catholique sont quotidiennement contraintes à des choix impossibles », selon le rapport. Beaucoup doivent « privilégier les dépenses alimentaires au risque de ne pas être en mesure de payer un loyer ou des factures ».

Lire aussi Où est passée la stratégie de lutte contre la pauvreté d'Emmanuel Macron ?

La fermeture des cantines, un coût supplémentaire pour [...] Lire la suite