Secours catholique : 48% des ménages accueillis ont un budget insuffisant pour se nourrir

Le revenu médian des personnes aidées par le Secours catholique s'est établi à 548 euros par mois en 2021. "Ces personnes ne vivent pas, elles survivent, elles sont en permanence en train de calculer", a déclaré Véronique Devise, présidente du Secours catholique.

Près de la moitié des ménages qui ont sollicité l'aide du Secours catholique l'an dernier en France, soit presque 470.000 personnes, disposent d'un budget insuffisant pour se nourrir au quotidien, alerte l'association dans son rapport annuel sur la pauvreté, publié ce jeudi. Le revenu médian des personnes aidées par le Secours catholique s'est établi à 548 euros par mois en 2021. "Ces personnes ne vivent pas, elles survivent, elles sont en permanence en train de calculer", a déclaré Véronique Devise, présidente du Secours catholique.

Manger et s'habiller avec moins de 5 euros par jour

Loyer, factures d'électricité, assurances : les dépenses pré-engagées absorbent en moyenne près de 60% du revenu de ces ménages en situation de précarité, souligne l'association. Si l'on tient compte d'autres dépenses "quasi incompressibles" comme le remboursement de dettes ou les frais de transport, 48% des ménages accueillis par le Secours catholique disposent d'un reste à vivre de moins de cinq euros par jour et par personne, soit 0,5 à un euro de moins par rapport à la période d'avant la crise sanitaire.

>> LIRE AUSSI - «À tout moment, on peut devenir comme eux» : la pauvreté inquiète les enfants

"Avec cela, il faut acheter à manger, des produits d'hygiène, s'habiller", décrit dans son rapport le Secours catholique, qui estime la dépense minimale alimentaire à sept euros par jour et par personne. "Cette situation n'est pas acceptable, le gouvernement doit absolument se saisir de c...

Lire la suite sur Europe1