Les secouristes recherchent 67 migrants disparus au large de la Grèce

Un des rares miracles en Méditerranée, alors que 67 migrants sont portés disparus. En pleine nuit, les garde-côtes grecs ont sauvé neuf migrants qui avaient réussi à s'accrocher à des rochers près de l'île d'Eubée, non loin d'Athènes. Le voilier sur lequel ils tentaient de rejoindre l'Europe a fait naufrage. Les recherches pour trouver des survivants, également au large de l'île de Samos, où 8 personnes sont disparues, se poursuivent.

Le temps inhabituellement beau en Europe a déclenché un flux de migrants sur les dangereuses routes de la Méditerranée. La semaine dernière, plus de 6 000 personnes ont atteint les côtes italiennes. Mais les drames se multiplient. Un service funéraire a lieu ce mardi pour les huit corps récupérés dans l'épave d'un bateau le 25 octobre, parmi eux , plusieurs bébés. Les autorités locales sont débordées.

Des bateaux humanitaires errent en mer

Débordés aussi, les bateaux affrétés par les organisations humanitaires pour secourir les migrants à la dérive. L'Ocean Viking, le bateau de SOS Méditerranée, navigue toujours, dans l'attente d'un port pour les 234 personnes secourues fin octobre.

Le directeur des opérations de SOS Méditerranée a averti que faire des survivants les otages d'un débat politique serait un échec dramatique de l'Union européenne.

Au total, quelque 1 000 migrants sont coincés sur ces bateaux. Certains pays, comme l'Italie, ont prévenu qu'ils ne laisseraient pas débarquer les personnes secourues par les navires des ONG étrangères.