Une seconde superlune découverte en dehors de notre Système solaire ?

·2 min de lecture

Malgré la découverte de plus de 10.000 candidats d’exoplanètes, l’observation d’exolunes se fait très rare : c’est pourtant le défi qu’essaie de relever une équipe d’astronomes du Cool World Labs de l’Université Columbia à New York qui, après avoir reporté un premier candidat d’exolune en 2017, pense avoir de nouveau détecté une exolune dans un système planétaire à plus de 5.000 années-lumière de nous, dans la direction des constellations du Cygne et de la Lyre. Cette nouvelle exolune, orbitant autour de Kepler-1708b, une exoplanète de la taille de Jupiter, aurait une taille comparable à celle des deux tiers de notre Neptune. La première exolune détectée par l’équipe, de la taille de Neptune, orbite quant à elle autour de Kepler-1625b, une exoplanète comparable à Kepler-1708b.

Des exolunes gazeuses capturées par des exoplanètes plus massives ?

D’après l’équipe d’astronomes, les deux superlunes nouvellement découvertes seraient vraisemblablement principalement composées de gaz, au même titre que Neptune. Si leur hypothèse est juste, ces lunes auraient en fait pu commencer leur vie en tant que planètes qui, après avoir accrété une certaine quantité de matière, auraient été capturées par l’attraction gravitationnelle de planètes plus massives. La grande distance qui sépare Kepler-1708b et Kepler-1625b de leurs étoiles respectives les conforte dans leur idée, l’attraction gravitationnelle exercée par les planètes sur leurs exolunes dominant vraisemblablement sur celle exercée par leurs étoiles.

C’est d’ailleurs autour de ce type d’exoplanètes – ressemblant à Jupiter ou Saturne, et avec des orbites assez larges – que l’équipe d’astronomes se concentre dans sa chasse à l’exolune : si on se fie à ce que l’on connaît dans notre Système solaire (Jupiter et Saturne possèdent plus d’une centaine de lunes autour d’elles), c’est autour de ces planètes que des exolunes seraient le plus susceptibles de se cacher.

Une confirmation en attente

C’est en utilisant la méthode des...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles