Second tour de l'élection présidentielle française: le profil des abstentionnistes

·1 min de lecture

Avec 28,2%, presque 4 points de plus qu'en 2017, l'abstention n'a jamais été aussi forte. Et selon une étude Ipsos / Sopra Steria, qui dresse le profil des abstentionnistes du second tour de la présidentielle française ce dimanche 24 avril, cela pourrait rapidement avoir des conséquences dans ce nouveau quinquennat.

Ce nouveau mandat d'Emmanuel Macron pourrait assez vite être mouvementé. Ce qui ressort de cette étude sur le profil des abstentionnistes, c’est qu’il y a énormément de jeunes. Les 18-34 ans sont ceux qui ont le plus boudé les urnes ce dimanche. Et ce sont eux aussi qui pourraient rapidement - dès la rentrée de septembre - se mobiliser contre le président réélu. On pense notamment aux étudiants et aux jeunes adultes.

Autre enseignement du profil des abstentionnistes : toutes les catégories professionnelles sont concernées. À titre d’exemple, il y a autant d’abstentionnistes chez les cadres et professions intellectuelles supérieures que chez les ouvriers. Preuve que la lassitude vis-à-vis de la vie politique française gagne désormais toutes les couches de la société.

Et puis enfin, dernier avertissement pour l’avenir de ce nouveau quinquennat d’Emmanuel Macron : on s’est abstenu dans toutes les formations politiques, de la gauche à la droite, avec un record de 43 % pour les Insoumis. Ces derniers devraient massivement faire entendre leur mécontentement aux législatives.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles