Sean Penn : sa position radicale sur le vaccin qui pourrait déplaire aux futurs spectateurs de son film Flag Day

·1 min de lecture

L'acteur et réalisateur américain Sean Penn est en pleine promotion de son nouveau film, Flag Day, présenté au dernier Festival de Cannes, dans lequel il se met en scène dans le rôle d'un père défaillant, aux côtés de sa propre fille Dylan Penn, fruit de ses amours passées avec Robin Wright. Le Huffington Post nous apprend que le Mercredi 23 août, alors qu'il était invité dans l’émission de la NBC Late Night with Seth Meyers, l'ex petit-ami turbulent de Madonna a déclaré, en s'adressant au public susceptible de vouloir découvrir son long-métrage dans les salles obscures : "Je demanderai, autant que je demande que les gens aillent au cinéma, que seules les personnes complètement vaccinées et en sécurité pour elles-mêmes puissent aller voir le film".

Certes, aux Etats-Unis, aucun pass sanitaire n'est pour l'heure exigé à l'entrée des salles de cinéma - à l'exception de celles de New-York. Mais il s'agit tout de même d'une prise de position plutôt courageuse, dans la mesure où elle risque de refroidir une partie de son public rétif à se faire vacciner. La star de Mystic River n'en est pas à sa première déclaration offensive concernant le vaccin. Toujours selon nos confrères du Huffington Post, quelques jours plus tôt, répondant à une interview sur CNN, Sean Penn a eu des mots tranchants à l'égard des personnes qui refusaient de se faire vacciner, considérant que cela revenait à "pointer une arme sur le visage de quelqu'un", avant d'affirmer : "Je crois vraiment que tout le monde devrait (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Charlotte Gainsbourg fait un triste constat sur sa relation avec sa mère Jane Birkin : "La perte de mon père ne nous a pas rapprochées du tout"
Le Maître d'école (TMC) : la terrible dépression de Coluche pendant le tournage
La Cité de la peur (TMC) : ce que vous ne saviez peut-être pas sur le film culte des Nuls
Léa Seydoux toujours marquée par La Vie d’Adèle : "Je n’ai plus envie de souffrir comme certains films m’ont fait souffrir"
FFA 2021 : pourquoi on a adoré Boîte noire, polar parano vertigineux de Yann Gozlan

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles