Un SDF lui donne ses derniers sous, elle récolte 100 000 dollars pour le remercier

Kate et Johnny ont noué une belle amitié.

Une femme a récolté plus de 100 000 dollars aux Etats-Unis pour remercier un SDF qui lui avait donné ses derniers sous pour qu’elle puisse rentrer chez elle. 

En donnant ses derniers 20 dollars à cette femme perdue, Johnny Bobbitt Jr. n’imaginait pas que sa vie pourrait changer. Il y a quelques semaines, Kate McClure, rentrait chez elle lorsqu’elle est tombée en panne, en pleine nuit. Perdue sur une route qui n’était pas éclairée, la jeune femme de 27 ans s’est mise à paniquer. Il était un peu plus de 23 heures, elle était seule, n’avait plus d’essence et se disait qu’elle allait devoir attendre là que son compagnon vienne la récupérer. «Mon cœur battait si fort hors de ma poitrine. Je me suis garé aussi loin que possible et suis sorti de la voiture pour me rendre à la station d'essence la plus proche», raconte-t-elle. C’est là qu’elle a rencontré Johnny. Chaque jour, ce SDF se trouve au même endroit, sur cette portion de route de Philadelphie, à tenir une pancarte. «Il a compris que quelque chose n’allait pas», se souvient-elle. Il s’est approché d’elle, lui a conseillé de retourner dans sa voiture et de fermer les portes à clé. Puis, il est revenu vers elle quelques minutes plus tard avec un bidon d’essence. «Il avait utilisé ses derniers 20 dollars pour s’assurer que je rentrerai chez moi en sécurité», explique Kate. «Il ne m’a pas demandé un seul dollar, et je ne pouvais pas le rembourser à ce moment-là parce que je n’avais pas de liquide», se rappelle-t-elle.

En sachant que l’homme était à la même place quotidiennement, elle est revenue les jours suivants, lui a remboursé l’essence, lui a donné un manteau, des gants, un chapeau, des chaussettes et «quelques dollars chaque fois que je le voyais» et a noué une belle amitié avec lui. Mais Kate a eu le sentiment de ne pas faire assez pour cet homme qui, sans aucune arrière pensée, lui a peut-être sauvé la vie. «C’est un(...)


Lire la suite sur Paris Match

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages