Des sculptures d'animaux en taille réelle plus anciennes que les pyramides

·2 min de lecture

Dans la province d'Al-Jouf, en Arabie saoudite, des sculptures rocheuses d'animaux en taille réelle ont été découvertes en 2018. Les sculptures de chameaux avaient alors été datées d'environ -2.000 ans par les scientifiques car des reliefs similaires de cette période étaient déjà connus en Jordanie. Une étude récemment publiée dans le Journal of Archaeological Science: Reports a pourtant été menée afin notamment de réviser cette datation.

Grâce à la datation au radiocarbone ainsi qu'aux pointes de flèches trouvées sur le Camel Site (site du chameau, en français), une équipe de recherche internationale a ainsi estimé que le site était occupé par l'Homme entre 5.200 et 5.600 avant J.-C. Ces sculptures dans la roche sont donc plus anciennes que les pyramides de Gizeh, qui sont vieilles de 4.500 ans et que le monument Stonehenge en Angleterre, dont l'origine remonte à 5.000 ans.

Le site de Stonehenge en Angleterre est plus récent que les sculptures d'animaux grandeur nature sur le site du chameau en Arabie saoudite. © Athip, Adobe Stock
Le site de Stonehenge en Angleterre est plus récent que les sculptures d'animaux grandeur nature sur le site du chameau en Arabie saoudite. © Athip, Adobe Stock

Le Camel Site se révèle donc à présent être le plus ancien site connu au monde au niveau duquel subsistent des reliefs d'animaux à taille réelle. Les sculptures ont en effet traversé les millénaires, elles ont pourtant subi des dommages liés au processus d'érosion. L'érosion a engendré la chute des premiers pans des reliefs il y a 1.000 ans. De plus, comme les sculptures demeurent à l'air libre, elles continuent à se détériorer.

Des animaux et des Hommes

Malgré l'érosion, il demeure encore possible de discerner quels sont les animaux que l'Homme a voulu représenter à travers ces sculptures du Camel Site. Les sculptures d'une douzaine de chameaux ont d'abord donné le nom au site et parmi celles-ci figurent des chamelles au ventre très arrondi et donc probablement gestantes.

Les sculptures d'une douzaine de chameaux ont donné le nom au site

Les représentations de chameaux ne sont pourtant pas les seules à occuper les parois rocheuses. Deux...

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles