Le Scrambler 1100 passe pro

Par Michel Revol
·1 min de lecture
Vêtue de noir, la version Sport Pro, sorte de Café racer, est équipée d'un guidon plat, d'une selle de couleur marron et de tubes de fourche dorés (Ohlins), notamment.
Vêtue de noir, la version Sport Pro, sorte de Café racer, est équipée d'un guidon plat, d'une selle de couleur marron et de tubes de fourche dorés (Ohlins), notamment.

Verdict chrono

Une moto des villes et des champs. C'est un peu l'alliage qu'offre la gamme Scrambler, que Ducati vient d'enrichir avec deux modèles dotés du bicylindre refroidi par air de 1 100 cm3, le Pro et Pro Sport. Un joli jouet agile, coupleux et de belle facture qui, si ce test ne l'a pas conduit dans les champs, se montre à son aise en ville et sur route, évidemment moins sur l'autoroute?

La version Pro, moins coûteuse, dispose d'un guidon relevé, qui offre une position très droite. © DR

Le concept

La famille Scrambler est née en 2014, et a commencé à se reproduire un an plus tard. Au vu du succès, Ducati a eu le nez creux en commercialisant une gamme assez fournie de différentes cylindrées, toutes conçues dans l'esprit de ces motos nées dans les années 1920. Les moto-cross n'existent pas encore et, pour s'aventurer sur les chemins, les Anglais (toujours précurseurs) bricolent leurs machines : on place l'échappement haut pour améliorer la garde au sol et éviter les cailloux, on protège le carter des mêmes projections par une plaque en métal (le « sled », qui donnera son nom au modèle Desert sled), on réduit la selle au minimum (pas besoin de s'asseoir puisqu'on pilote plutôt debout), on l'équipe de suspensions hautes, d'un guidon relevé, etc. Cette architecture se retrouve, plus ou moins, sur les modèles Scrambler de Ducati, qui a fait de cette appellation une marque à part entière, un peu comme PSA avec DS. Sur les nouveaux modèles 1100 Pro et Sport [...] Lire la suite