Scorpions, Pink Floyd, David Hasselhoff... La playlist de la chute du mur de Berlin

franceinfo

Des cris, de la joie et de la musique. Dans la nuit du 9 au 10 novembre 1989, le mur de Berlin tombe dans l'effervescence. Berlinois de l'Est et de l'Ouest dansent sur la Lambada, le tube de l'été précédent, au rythme brésilien.

Depuis sa construction en 1961, le mur a été à la fois source d’inspiration pour les musiciens et théâtre de concerts mythiques. Ainsi, en 1977, David Bowie fait de la frontière séparant la capitale allemande le décor d’une histoire d’amour, avec Heroes. Deux amants s'embrassent au pied du mur, "comme si rien ne pouvait tomber", chante l'artiste britannique. Pourtant, en juin 1987, sa chanson fait trembler l'édifice de béton. Avec Genesis et Eurythmics, il donne un concert à Berlin-Ouest, à quelques mètres du mur, pour célébrer le 750e anniversaire de la ville. De l'autre côté, plusieurs centaines de Berlinois de l'Est tentent d'écouter quelques notes du concert, malgré le cordon de sécurité mis en place par la police. En juillet 1988, Bruce Springsteen se produit à Berlin-Est. Le "Boss", au sommet de sa gloire, s'adresse à la foule et lance un appel à faire "tomber toutes les barrières". Selon le Guardian (en anglais), ce concert crée une nouvelle brèche dans le mur, qui tombe seize mois plus tard.

Hasselhoff et Rostropovitch devant le mur

Dans les jours qui suivent la chute du mur, Berlin devient une scène à ciel ouvert pour (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi