Ce scorpion serait le premier animal à avoir marché sur le sol terrestre

Céline Deluzarche, Journaliste
Ce scorpion serait le premier animal à avoir marché sur le sol terrestre

Une nouvelle espèce de scorpion datant de 437 millions d’années a été retrouvée et décrite par des chercheurs. Doté d’un système respiratoire aussi bien adapté à l’eau qu’à l’air, ce pourrait être le chaînon marquant le passage de la vie sur la terre ferme.

Le fossile de ce scorpion dormait depuis 35 ans dans une étagère du musée de l’université du Wisconsin, au centre des États-Unis. Lorsqu’ils décident de l’analyser plus en profondeur, Loren Babcock, professeur à l’université de l’Ohio et son doctorant, Andrew Wendruff, sont loin de se douter qu’ils ont sous la main un chaînon essentiel du vivant. Non seulement Parioscorpio venator est une nouvelle espèce encore jamais identifiée, mais c’est le plus ancien scorpion et le plus lointain ancêtre connu des arachnides : 437 millions d’années, d’après l’étude publiée le 16 janvier dans le journal Scientific Reports. Surtout, il pourrait constituer le chaînon marquant la transition du passage du milieu aquatique au milieu terrestre.

Le fossile a été découvert dans les sédiments marins côtiers de Waukesha Biota (Wisconsin), dont les couches datent du Silurien, la troisième période du Paléozoïque. Son âge est estimé entre 437,5 et 436,5 millions d’années. © Andrew Wendruff

Des euryptérides au scorpion moderne

Le débat fait rage depuis de nombreuses années entre les scientifiques pour savoir si les premiers scorpions étaient des animaux terrestres ou aquatiques. Au début de l’Ordovicien (vers 485 millions d’années), sont apparus les euryptérides, aussi appelés scorpions de mers. Ces derniers vivaient exclusivement dans l’eau et pouvaient atteindre jusqu’à 2 mètres de long. Mais ces animaux appartenaient au groupe des mérostomes (comme les limules) et pas à celui celui des arachnides (comme les scorpions). Jusqu’ici, les fossiles de vrais scorpions n’ont pas permis de déterminer s’ils évoluaient sur Terre ou dans la mer. La réponse pourrait bien être… les deux, d’après les analyses du spécimen étudié par Loren Babcock et son équipe.

Parioscorpio venator mesure 2,5 cm de long et possède plusieurs caractéristiques du scorpion moderne (à droite), comme un dard, une vésicule à venin et un système respiratoire adapté à la respiration de l’air. © Andrew Wendruff

Ni poumons, ni branchies

Le record du plus vieux fossile de scorpion (Dolichophonus loudonensis) datait jusqu'ici de 434 millions d'années. Très incomplet, il avait été retrouvé en Écosse. Le fossile de Parioscorpio venator (que l'on peut traduire par scorpion chasseur) est à l'inverse particulièrement bien préservé, avec la plupart de ses organes internes intacts. Les chercheurs ont ainsi pu (...)

Lire la suite sur Futura

Ce contenu peut également vous intéresser :

À voir aussi :