Scolarisation des enfants handicapés : l'APF-France handicap salue une "vraie volonté politique" du gouvernement

franceinfo
Bénédicte Kail, conseillère nationale à l'APF-France handicap, était invitée de franceinfo pour réagir au plan du gouvernement pour une meilleure scolarisation des enfants en situation de handicap.

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, et la secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel, présentent mardi 11 juin, lors d’un déplacement à Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise), leur plan pour une meilleure scolarisation des enfants en situation de handicap à la rentrée prochaine. Le gouvernement veut plus de réactivité, plus de souplesse et plus de proximité pour mieux prendre en compte les demandes des familles. Le plan prévoit notamment la création d'une cellule de réponse aux familles. Dans chaque département, elle doit répondre aux questions sous 24 heures, mais pas forcément résoudre le problème. Bénédicte Kail, conseillère nationale éducation familles à l'APF-France handicap salue en partie sur franceinfo l'action du gouvernement.

franceinfo : Y a-t-il selon vous une réelle volonté politique d'avancer sur l’intégration des enfants handicapées en milieu scolaire ?

Bénédicte Kail : Oui, il y a une vraie volonté politique. Réellement. On attend beaucoup de ce plan. Les familles attendent beaucoup. Il y a des choses qui sont annoncées qu'on réclamait depuis longtemps. Il y aura effectivement cette possibilité pour les parents de rencontrer l'enseignant et l'AESH [accompagnant des élèves en situation de handicap] s'il y en a un, avant la rentrée ou au plus tard durant le mois de septembre. C'est quelque chose d'indispensable qu'on réclamait. Après, on va être attentif à la mise en demeure, bien sûr.

Y-a-t-il d'autres avancées, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi