SCNF : la marque Thalys va disparaître

Nicolas Sandanassamy/Capital

En automne 2023, les actuels trains Thalys adopteront la marque Eurostar. L'annonce a été faite mardi 24 janvier par la patronne d'Eurostar Group.

Un changement d'identité pour les plus fameuses liaisons ferroviaires européennes. Les trains Thalys reliant Paris, Bruxelles, Amsterdam et Cologne vont changer de nom cet automne pour adopter la marque Eurostar, jugée plus connue, a annoncé mardi 24 janvier Eurostar Group, entreprise qui rassemble désormais les deux compagnies. "Nous avons besoin d'une marque unique, forte pour nos clients, qui soit le symbole du réseau européen que nous voulons mettre en place", a expliqué Gwendoline Cazenave, la directrice générale d'Eurostar Group, lors d'une présentation à Bruxelles.

Le nom Eurostar — utilisé depuis 1994 pour désigner les TGV circulant entre Londres et le continent en passant dans le tunnel sous la Manche — a été choisi en raison de sa forte notoriété auprès des consommateurs. La marque Thalys, qui existe depuis 1995, est moins connue hors d'Europe, a précisé Mme Cazenave.

Un changement de logo

Eurostar Group promet un site web, une application, un système de réservation et un programme de fidélité uniques à partir d'octobre. La marque Thalys disparaîtra à ce moment-là, avant que les services proposés aux voyageurs soient unifiés, d'ici à 2024. Mais les ex-Thalys resteront rouges. "On ne va pas repeindre tous les trains!", s'est exclamée Mme Cazenave.

Un nouveau logo doit s'imposer d'ici à la fin de l'année: une étoile un peu déjantée à six branches dans un cercle ouvert, qui forme un "e". Ce dessin rappelle, selon ses promoteurs, le mythique train Etoile du Nord, qui relia Paris, Bruxelles et (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - 5 choses à savoir sur la SNCF

Cette tablette de chocolat culte des années 80 va faire son come-back dans les rayons alimentaires
L’or va damer le pion au bitcoin (BTC), selon le prix Nobel d’économie Paul Krugman
Twitter poursuivi en justice par la monarchie britannique pour loyers impayés
Le Royaume-Uni fonce-t-il vers la récession ? Le conseil Bourse
La SNCF concurrencée dès 2025 dans le Sud-Ouest