Sclérose en plaques : elle serait liée au virus d'Epstein-Barr

·1 min de lecture

Environ 95 % de la population mondiale est infectée par le virus d'Epstein-Barr (EBV) : ce virus, qui appartient à la famille des Herpesviridae, se transmet principalement par voie salivaire. Il est responsable de plusieurs pathologies parmi lesquelles la mononucléose infectieuse (la fameuse "maladie du baiser") et certains cancers – le virus d'Epstein-Barr a notamment été associé avec certains lymphomes de Hodgkin.

Selon une nouvelle étude de la Harvard T.H. Chan School of Public Health (aux États-Unis), le virus d'Epstein-Barr serait également lié à la sclérose en plaques (SEP). Les chercheurs américains (qui ont publié leurs travaux dans la revue spécialisée Science) estiment que l'EBV serait nécessaire au développement de la maladie.

Sclérose en plaques : le risque multiplié est par 32 si on est infecté par l'EBV

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont suivi pendant 20 ans plus de 10 millions de jeunes militaires ; parmi eux, 955 se sont vus diagnostiquer une sclérose en plaques. Les chercheurs ont observé que le risque de contracter la sclérose en plaques était multiplié par 32 en cas d'infection par le virus d'Epstein-Barr.

Il s'agit de "la première étude fournissant une preuve convaincante de causalité" entre le virus d'Epstein-Barr et la sclérose en plaques, estiment les chercheurs qui ajoutent que "c'est un pas important, car cela suggère que la plupart des cas de sclérose en plaques pourraient être empêchés en stoppant (...)

Lire la suite sur Topsante.com

CHIFFRES COVID. Le bilan en France ce dimanche 16 janvier en direct : annonces, chiffres
Soldes d'hiver : surtout, n'oubliez pas de laver vos vêtements neufs
Covid-19 : quelles sont les alternatives aux vaccins à ARN messager ?
Vaccin Novavax : quelle efficacité ? quels effets secondaires ?
Trop de stress, trop d'écrans, mauvais sommeil : à chaque céphalée de tension sa solution

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles