Sclérose en plaques : une piste prometteuse pour éviter au système immunitaire de sur-réagir

·1 min de lecture

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie neurologique inflammatoire, qui entraîne une destruction progressive de la gaine de myéline, qui entoure et protège les neurones. La maladie se déclare majoritairement chez les femmes (trois femmes pour un homme) entre 20 et 40 ans et son évolution est très variable selon les patients.

Ce qui pose problème, c'est l'aspect inflammatoire de cette pathologie : les malades de la sclérose en plaques voient leur système immunitaire se retourner contre leur propre organisme. On parle de maladie auto-immune. Or pour l'heure, les traitements manquent d'efficacité. La principale piste est celle de médicaments qui affaiblissent le système immunitaire pour le rendre moins puissant, exposant ainsi les patients aux dangers de microbes, virus etc. Mais des chercheurs américains ont peut être trouvé une nouvelle piste pour lutter contre la SEP. Leurs résultats sont publiés dans la revue Science Translational Medicine.

Des vésicules porteuses d'espoir

Lorsque les informations nerveuses circulent dans le corps humain, on les compare à des courants électriques. Ceux-ci passent de neurones en neurones, grâce à un circuit enfermé dans une gaine de myéline. Elle permet aux informations de ne pas se perdre et de circuler correctement. C'est à cette gaine que la SEP s'attaque, empêchant donc aux neurones de recevoir et de faire passer les informations correctement.

Mais les scientifiques ont fait une expérience qui pourrait être décisive (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT. Covid-19 en France ce 10 novembre : chiffres, vaccin Pfizer...
Confinement : comment rester en forme toute la journée ?
Covid-19 : Pfizer annonce que son candidat vaccin est "efficace à 90%"
Certaines salles de sport restent ouvertes pour les personnes munies d'une ordonnance
Covid-19 : 2000 patients traités avec l'un des plus anciens médicaments au monde