Des scientifiques pourraient avoir découvert la première planète en orbite autour de trois étoiles

·2 min de lecture

Une planète avec trois soleils. Si cette idée évoque plutôt de la science-fiction, c’est bien de science dont il s’agit. Des chercheurs ont montré l’existence potentielle d’une planète orbitant autour d’un système stellaire triple.

Au cœur de la constellation d’Orion, observable sous nos latitudes lors des nuits hivernales, se trouve le système stellaire GW Orionis. Situé à 1.300 années-lumière, ce système abrite non pas une, ou deux, mais trois étoiles en orbite. Difficile à imaginer, ce surprenant trio a été grâce au radiotélescope géant (Atacama Large Millimeter/submillimeter Array) situé au Chili. Si un tel phénomène paraît rare, ce sont pourtant "20 % des étoiles qui sont observées dans des systèmes d’ordre triple, ou supérieur", comme l’explique une étude publiée le 17 septembre dans la revue . Mais la vraie surprise se trouve ailleurs.

Autour de ces trois étoiles orbite un disque protoplanétaire, composé de gaz et de poussières. Celui-ci possède des particularités : “nos images révèlent le cas extrême d'un disque tout sauf plat, déformé et déchiré comme en témoigne la découverte d'un anneau incliné provenant du disque”, soulignait en 2020 dans un Stefan Kraus, professeur d'astrophysique à l'université d'Exeter au Royaume Uni, auteur principal de l'étude qui révélait cette découverte. Plusieurs raisons ont été évoquées pour expliquer cette forme inhabituelle du disque. D’abord en 2020, celle d’un phénomène causé par les trois étoiles elles-mêmes. Mais dernièrement, des chercheurs ont émis une autre hypothèse : cette forme particulière serait due à la présence d’une planète, ce qui serait une première. En effet, "pour l'instant aucune planète en orbite circumtriple (en orbite autour de trois étoiles, ndlr) n'a été découverte", détaille l’étude. Ce serait donc la première découverte - certes indirecte - de la sorte.

Le disque protoplanétaire de GW Ori est déformé

Les trois étoiles qui composent GW Orionis, aussi appelé GW Ori, se nomment A, B, et C. Les deux premières, A et B, sont distantes d’environ une unité astronomique (donc une distance Terre-Soleil), possèdent une masse de respectivement 2,5 et 1,4 masses solaires, et elles tournent l’une autour de l’autre en 242 jours. La troisiè[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles