Des scientifiques montrent comment des systèmes chaotiques peuvent se synchroniser

Le chaos. Pour le commun des mortels, il est synonyme de confusion, de désordre. Les physiciens, eux, s’en font une idée très précise. Un système chaotique se comporte, selon ceux qui l’étudient, comme un système aléatoire. Il a beau suivre des lois déterministes, sa dynamique reste amenée à changer de manière totalement erratique. Le fameux « effet papillon » qui rend un système chaotique imprévisible. Pourtant, dans les années 1980, des chercheurs ont découvert qu’il arrive que des systèmes chaotiques se synchronisent. Et aujourd’hui, des physiciens de l’université Bar-Ilan (Israël) tentent de nous expliquer comment c’est possible.

la théorie du chaos et l'effet papillon

Pour bien comprendre, précisons qu’en réalité, le chaos n’est pas toujours si chaotique que ça. Il semble parfois être attiré par une certaine forme d’ordre. Dans son errance et sans jamais passer deux fois par le même point, un système chaotique peut faire mine de vouloir s'orienter vers une figure géométrique particulière. Les physiciens appellent attracteur étrange cette figure que forment les états d'un tel système dans un espace abstrait dit des phases.

Curieusement, les attracteurs étranges des systèmes chaotiques apparaissent généralement composés de plusieurs structures fractales – ces structures avec des motifs qui se répètent encore et encore à différentes échelles. Différents ensembles d’états d’un attracteur étrange feront partie de différentes fractales. Ainsi, bien que le système chaotique saute de manière erratique d’un état à l’autre, ces fractales resteront stables tout au long de l’activité chaotique dudit système.

Les travaux des physiciens de l’université Bar-Ilan (Israël) pourraient faire avancer la compréhension qu’ont les chercheurs du fonctionnement de notre cerveau. © solvod, Adobe Stock
Les travaux des physiciens de l’université Bar-Ilan (Israël) pourraient faire avancer la compréhension qu’ont les chercheurs du fonctionnement de notre cerveau. © solvod, Adobe Stock

Pour mieux comprendre le fonctionnement de notre cerveau

Et c’est bien l’émergence de fractales stables qui constitue, selon les chercheurs de l’université Bar-Ilan, l’élément clé qui permet...

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles