Pour les scientifiques, l'éruption du Vésuve qui a détruit Pompéi n'a pas eu lieu en août 79

L’éruption du Vésuve en l’an 79 a provoqué une terrible tragédie humaine en pétrifiant toute la région aux alentours du volcan, notamment la ville de Pompéi. En se basant sur la célèbre lettre envoyée par Pline le Jeune à son ami Tacite, les scientifiques ont depuis longtemps pu déterminer la date de cette catastrophe. Le jeune Romain, qui se trouvait alors dans la baie de Naples, a en effet assisté en direct à l’éruption du Vésuve. Dans sa lettre, il décrit en détail l’ensemble des phénomènes géologiques qui ont précédé l’éruption (tremblement de terre, panaches de cendres) puis l’éruption en elle-même. Son oncle Pline l’Ancien, qu’il accompagnait, sera d’ailleurs l’une des victimes de la catastrophe.

Représentation de Pline le Jeune et de sa mère à Misenum lors de l'éruption du Vésuve, 1785, Musée d'Art de l'université de Princeton. © Angelica Kauffmann, Wikimedia Commons, domaine public
Représentation de Pline le Jeune et de sa mère à Misenum lors de l'éruption du Vésuve, 1785, Musée d'Art de l'université de Princeton. © Angelica Kauffmann, Wikimedia Commons, domaine public

D’après les traductions médiévales qui nous sont parvenues, le jeune homme date ainsi le début de l’éruption neuf jours avant les calendes de septembre (nonum kal. septembres), soit le 24 août au matin.

De nombreux indices qui ne collent pas avec une éruption en août

Cette lettre, dont l’original a malheureusement disparu, est le seul indice nous étant parvenu pour dater historiquement l’éruption. Si cette date a depuis longtemps été très largement acceptée, plusieurs études archéologiques ont cependant relevé de nombreuses incohérences, suggérant que la ville de Pompéi aurait été ensevelie deux, voire trois mois plus tard. En effet, certains des corps pétrifiés retrouvés sur le site semblaient porter des vêtements chauds. Des restes de bois brûlés dans des foyers supposent également que les températures n’étaient pas celles d’un mois d’août. De même, les fruits retrouvés dans les différentes boutiques et conservées grâce à la cendre sont des fruits typiques du mois d’octobre : figues, grenades, olives… Encore plus troublant, une pièce de monnaie retrouvée sur le site de Pompéi...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles