Les scientifiques découvrent une croûte de 4 milliards d’années enfouie sous l’Australie

Aujourd’hui, l’écorce terrestre se décompose en deux grands ensembles : la croûte océanique et la croûte continentale. Mais cela n’a pas toujours été le cas. Juste après sa formation, la Terre primitive était bien différente et son architecture interne n’était alors pas aussi claire qu’aujourd’hui, avec un manteau surmonté d’une croûte. Cette différenciation s’est en effet établie au fur et à mesure à partir de l’océan de magma qui occupait alors la surface terrestre.

Les processus qui ont mené à l’établissement de la première croûte continentale sont complexes et encore mal compris, en partie à cause du nombre extrêmement restreint de témoins géologiques datant de plus de 4 milliards d’années.

Les zircons pour remonter le temps

La plupart des études se basent sur l’analyse de minuscules minéraux appelés zircons pour dater l’âge de la première croûte continentale et tenter de comprendre sa formation et sa composition. Ces minéraux ont la particularité de se former au moment de la genèse des roches plutoniques de type granite, riches en silice et caractéristiques de la composition de la croûte continentale. Leur grande résistance à l’érosion, à la pression et à la température fait que certains zircons formés il y a plus de 4 milliards d’années peuvent encore être retrouvés aujourd’hui. Les zircons les plus anciens témoignent donc de la formation de la première croûte continentale.

Zircon d'âge hadéen de Jack Hills en Australie. © Aaron Cavosie, John Valley, modifié par Gretarsson, Wikimedia Commons, domaine public
Zircon d'âge hadéen de Jack Hills en Australie. © Aaron Cavosie, John Valley, modifié par Gretarsson, Wikimedia Commons, domaine public

Les zircons très anciens ne se trouvent cependant pas n’importe où. Il faut aller les chercher dans des zones bien spécifiques que l’on appelle les cratons. Les cratons préservent en effet les fragments de roches continentales les plus vieilles que l’on puisse trouver à la surface de la planète. Le Craton archéen de Yilgarn, dans l’ouest de l’Australie, est ainsi connu pour être composé de croûte continentale âgée de plus de 3,7 milliards d’années. Parmi...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles