Mobilisation pro-Gaza : Sciences Po Paris évacué, "la fermeté est et restera totale" selon Matignon

La police est intervenue vendredi à Sciences Po Paris pour évacuer plusieurs dizaines de militants propalestiniens qui occupaient les locaux de l'école depuis la veille. "La fermeté est et restera totale", a fait savoir Matignon alors que les forces de l'ordre ont également évacué dans le calme des manifestants du site de Sciences Po Lyon.

Les forces de l'ordre sont intervenues à Sciences Po Paris, vendredi 3 mai, pour évacuer les militants propalestiniens qui l'occupaient depuis la veille alors que l'établissement et ses campus sont devenus l'épicentre en France d'une mobilisation étudiante contre la guerre à Gaza, qui enflamme le débat politique.

Un étudiant de Sciences Po qui s'est exprimé auprès de la presse a indiqué qu'une cinquantaine d'étudiants "étaient encore présents dans les locaux de la rue Saint-Guillaume" au moment où les forces de l'ordre sont entrés dans l'école, une semaine après une mobilisation émaillée de tensions à Sciences Po Paris et une précédente évacuation de locaux.

"La fermeté est et restera totale", a fait savoir de son côté Matignon. Gabriel Attal a "demandé l'intervention dès la réquisition de l'administrateur provisoire" de Sciences Po Paris, a-t-on précisé de même source.

"Sur réquisition, le préfet de police a engagé la force publique pour procéder à l'évacuation du site Sciences Po rue Saint-Guillaume. 91 personnes ont été évacuées, sans incident. L'opération se déroule dans le calme", a précisé la préfecture de police.

Grève de la faim


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Tensions à Sciences Po Paris : la direction annonce un accord avec les manifestants pro-palestiniens
La justice saisie après un incident à Sciences Po lors d'une mobilisation propalestinienne