Publicité

Sciences Po: Jean Bassères nommé administrateur provisoire

L'ex-directeur général de Pôle Emploi Jean Bassères est nommé administrateur provisoire de Sciences Po Paris (EMMANUEL DUNAND)
L'ex-directeur général de Pôle Emploi Jean Bassères est nommé administrateur provisoire de Sciences Po Paris (EMMANUEL DUNAND)

L'ex-directeur général de Pôle Emploi Jean Bassères a été nommé mardi administrateur provisoire de Sciences Po Paris, près de deux semaines après la démission de Mathias Vicherat, renvoyé devant la justice dans un dossier de violences conjugales.

Cette nomination a été faite par Sylvie Retailleau, "en accord avec la présidente de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP), Laurence Bertrand Dorléac" et prend effet "à compter du 27 mars", est-il écrit dans un communiqué du ministère de l'Enseignement supérieur.

"Diplômé de Sciences Po Paris, Inspecteur général des finances, ancien directeur général de Pôle Emploi, ancien président de la commission chargée de préfigurer la réforme de l'Institut national du service public et de l’encadrement supérieur de l’Etat, Jean Bassères dispose d'une expérience unanimement reconnue au service de l’Etat et dans la conduite de l’action publique", poursuit le communiqué.

M. Bassères "est chargé des fonctions de directeur de l'Institut d'études politiques de Paris jusqu'à la nomination d’un nouveau directeur, et d'administrateur de la FNSP jusqu’à la nomination d’un nouvel administrateur".

En revanche, "il ne sera pas candidat à la direction de l'établissement", précise le communiqué.

Il "veillera notamment au bon déroulement de la procédure de nomination du prochain directeur, assurera la continuité des activités d’enseignement et de recherche de l’établissement, et poursuivra la mise en oeuvre des actions engagées pour le respect des principes de la République et le retour à la sérénité des débats à Sciences Po Paris".

Dans un message adressé aux étudiants et aux personnels, Sciences Po Paris a précisé le calendrier de cette procédure. Une première réunion des bureaux du conseil d'administration (CA) et du conseil de l’Institut (CI) afin d'établir une liste de noms aura lieu le 18 avril prochain. Un appel à candidature sera ensuite lancé le 2 mai, pour une date de clôture du dépôt des dossiers le 30 juin, avant une nomination à partir de mi-septembre.

Outre une crise de gouvernance provoquée par la démission de M. Vicherat renvoyé devant la justice dans un dossier de violences conjugales, Sciences Po Paris est accusé de laisser prospérer l'antisémitisme sur fond de mobilisation étudiante pro-Gaza.

L'occupation d'un amphithéâtre par environ 300 militants pro-palestiniens le 12 mars s'est soldée par des accusations d'antisémitisme de la part de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), ce que contestent les étudiants pro-Gaza.

asm/grd/dlm