Sciences : des agneaux prématurés grandissent dans un utérus artificiel

Atelier des modules, franceinfo

Des

foetus d'agneaux se sont développés pendant quatre semaines dans une poche artificielle reproduisant l'environnement de l'utérus. Les chercheurs américains ont placé le foetus dans du liquide amniotique. Il respire et se nourrit sous surveillance grâce à un dispositif relié au cordon ombilical. Chez l'homme, il pourrait sauver de très grands prématurés.

Des essais sur l'homme peut-être d'ici trois à cinq ans

"L'idée, c'est de pouvoir aider les grands prématurés à passer ce cap où ils se battent pour survivre jusqu'à ce qu'ils soient assez forts pour continuer leur croissance par eux-mêmes", explique le Dr Emilie Partridge, chercheuse à l'hôpital des enfants de Philadelphie (États-Unis). Les complications des naissances prématurées sont la cause principale de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans. Les chercheurs espèrent pouvoir faire des essais sur l'homme d'ici trois à cinq ans.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Assurances : elles vous surveillent !
Contraception : le planning familial réclame une pilule sans ordonnance
"Envoyé spécial" dénonce les méthodes de Dentexia
Médecine : la consultation chez le généraliste passe à 25 euros dès le 1er mai
Intoxication alimentaire : quels signes d'alerte ?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages