La science n'est pas exacte, telle est la leçon de la crise sanitaire