Science décalée : pourquoi les sous-bocks de bière font de mauvais frisbees ?

·1 min de lecture

Quels sont les deux accessoires indispensables des vacances (en dehors de la chaise longue et du maillot de bain) ? Réponse : le frisbee et la bière. Hélas, l’un ne remplace pas l’autre, comme vient de le montrer une nouvelle étude qui a cherché à savoir si les sous-bocks de bière en carton pouvaient constituer de bons frisbees. Pour ce faire, les chercheurs (allemands naturellement) de l’Institut Helmholtz de physique des rayonnements et de physique nucléaire et de l’Institut d’astronomie de l’Université de Bonn ont construit un appareil à lancer des sous-bocks et ils ont pratiqué une série d’expériences destinées à étudier l’aérodynamisme de ces petits disques en carton de 10 cm de diamètre.

Les différentes forces auxquelles est soumis le disque, avec Z : moment angulaire, θ : angle d’inclinaison et D : axe de rotation.
Les différentes forces auxquelles est soumis le disque, avec Z : moment angulaire, θ : angle d’inclinaison et D : axe de rotation.

Le sous-bock de bière subit un retournement le rendant inutilisable comme frisbee

« On pourrait s’attendre à ce que le sous-bock de bière vole de la même manière qu’un frisbee, c’est-à-dire avec un moment angulaire pointant vers le haut ou vers le bas stabilisant le disque, écrivent les chercheurs dans leur étude publiée dans The European Physical Journal Plus. Malheureusement, compte tenu de la masse relativement faible du carton, le sous-bock est soumis à des rotations chaotiques autour des deux axes du disque ». De plus, contrairement au frisbee qui a des bords arrondis et un centre de gravité proche de son centre — ce qui empêche son retournement intempestif —, le sous-bock de bière subit une modification de sa portance, non pas au centre du disque, mais légèrement décalée par rapport au bord avant. « Cela induit un retournement le rendant inutilisable comme frisbee », attestent les auteurs.

Les chercheurs ont construit un lanceur à sous-bocks pour valider expérimentalement leurs calculs théoriques. © Johann Ostmeyer, The European Physical Journal Plus, 2021
Les chercheurs ont construit un lanceur à sous-bocks pour valider expérimentalement leurs calculs théoriques. © Johann Ostmeyer, The European Physical Journal Plus, 2021

0,45 seconde à peine de stabilité

Les chercheurs ont confirmé le résultat de leurs...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles