Science décalée : 74 bébés sont nés dans un avion entre 1929 et 2018

Céline Deluzarche, Journaliste

Christoph est né avec quelques jours d’avance le 22 juin 2017, sa mère étant enceinte de huit semaines. Ce beau bébé de 48 cm pour 3,1 kg n’est pas venu au monde dans une clinique ou au domicile de ses parents, mais quelque part entre Fort Lauderdale (Floride) et Dallas (Texas) au milieu de deux rangées de sièges d’avion. Christoph fait partie des 74 bébés nés en plein vol entre 1929 et 2018 et recensés par une étude parue récemment dans la revue Journal of Travel Medicine. Une rétrospective inédite mettant en lumière les conditions d’accouchement de ces bébés volants.

Les accouchements en vol augmentent de façon exponentielle

Premier ouf de soulagement : tous les bébés ont survécu à l’accouchement, mis à part deux d’entre eux décédés peu de temps après avoir été abandonnés dans les toilettes par des migrantes mineures qui espéraient retourner dans leur pays pour accoucher. Les chercheurs ont dénombré parmi les nouveau-nés, 30 garçons et 30 filles ; le sexe des 14 bébés restants n’ayant pas été précisé dans les bases de données consultées. Ce qui est certain en revanche, c’est que le phénomène s'amplifie : 83 % des accouchements en vol ont eu lieu lors de la dernière décennie, entre 2000 et 2018. Sans doute, en raison de l’augmentation du trafic passagers et particulièrement des vols long-courriers, où interviennent 77 % des naissances.

Les mamans bénéficient de l’aide d’un médecin présent parmi les passagers dans presque la moitié des cas. © ihorga, Fotolia

Une paille à jus de fruits pour pratiquer une trachéotomie

Les auteurs du rapport mettent en évidence le peu de préparation de certaines compagnies aériennes, notamment des kits d’urgence non adaptés ou manquants. Par conséquent, il a parfois fallu recourir à du whisky ou de la vodka pour stériliser des ciseaux ou d’autres outils nécessaires à l’accouchement. Des lacets de chaussures ont servi à nouer le cordon ombilical du nouveau-né, des pailles de jus de fruit ont été utilisées pour improviser une trachéotomie...

> Lire la suite sur Futura