De la science aux boites de nuit : comment est né le stroboscope ?

·1 min de lecture

>> Tous les jours dans Historiquement vôtre présenté par Stéphane Bern et Matthieu Noël, David Castello-Lopes revient sur les origines d'un objet ou d'un concept. Pendant les vacances de Noël, Europe 1 vous propose de redécouvrir dix inventions devenues cultes. Aujourd'hui, le stroboscope, un objet qui a eu de multiples utilisations avant d'arriver, plus de cent ans plus tard, dans les boums et boîtes de nuit.

Du phénakistiscope au stroboscope

Le stroboscope a été créé en 1832 par le physicien belge Joseph Plateau, qui étudiait la persistance rétinienne et la manière dont l'œil perçoit la lumière. À l'époque, la machine qu'il conçoit s'appelle un phénakistiscope, un jouet optique donnant l'illusion du mouvement du fait de la persistance rétinienne. Il s'agissait d'un disque sur lequel étaient dessinées des images légèrement différentes les unes des autres, et qui était percé d'ouvertures rectangulaires. En le faisant tourner, lorsqu'on plaçait son oeil à un endroit précis, on avait l'impression que les images bougeaient.

Le phénakistiscope est ainsi considéré comme l'ancêtre du cinéma, mais aussi et surtout l'ancêtre du stroboscope, sur lequel les lumières s'allument puis s'éteignent successivement.

>> Retrouvez toutes les chroniques de David Castello-Lopes en replay et en podcast ici

Rendre plus lents des mouvements rapides

L'invention a d'abord eu du succès en tant que jouet pour les enfants, et il a fallu attendre cent ans, en 1932, pour que le stroboscope électronique...


Lire la suite sur Europe1