La science a étudié l'effet de "dormir cinq minutes de plus" après le réveil. Verdict : le snooze est une mauvaise idée

Dormir plus est généralement bon, mais le sommeil est un processus biologique plus complexe qu'il n'y paraît (ce qui n'est pas surprenant si l'on considère que l'organe qui en est responsable est le cerveau). Le sommeil n'est pas un état dichotomique, nous ne sommes ni endormis ni éveillés, mais pendant notre repos nous passons par plusieurs phases.

Le problème des "cinq minutes de plus"

Dans notre cycle du sommeil, nous complétons une série de quatre phases. Une phase REM (mouvement rapide des yeux) et trois phases supplémentaires, chacune plus profondes. Les cycles peuvent varier tout au long de notre sommeil en durée et en intensité, et également différer d'une personne à l'autre.

>> Voici la meilleure heure pour aller dormir selon la science <<

La durée des cycles varie entre 70 et 120 minutes. Le premier cycle de la nuit, par exemple, est généralement plus court et plus profond. Le problème avec le report du réveil est que, bien que nous puissions nous rendormir, nous n'aurons pas le temps d'atteindre les phases les plus profondes du sommeil, et encore moins de terminer un cycle complet.

Symptôme plutôt que cause

Pour certains experts, le problème ne réside pas dans le fait de retarder l'alarme pour rester au lit un peu plus longtemps, mais dans les problèmes de sommeil que nous connaissons, qui nous empêchent de nous lever le matin ou de le faire plus difficilement.

"Pour beaucoup, [reporter...

Lire la suite


À lire aussi

Dormir toute la nuit avec le ventilateur en marche semble être une bonne idée : en réalité, ce n'est pas si génial
Voici la meilleure heure pour aller dormir selon la science (et le nombre d'heures de sommeil recommandées)
Johnny Depp refuse de payer 2 millions à Amber Heard après le procès, il fait appel du verdict