Le scarabée japonais, un insecte ravageur aux portes de la France

Le scarabée japonais, un danger pour des centaines d'espèces de plantes, pourrait bientôt s'introduire en France, alerte, lundi 13 juin, l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), qui recommande une surveillance accrue et différents moyens de lutte.

Introduit depuis le Japon en Amérique du Nord où il est bien installé, le scarabée ou hanneton japonais (popillia japonica) a été repéré en Italie en 2014 et en Suisse en 2017 et « la probabilité qu'il entre en France est haute », indique l'Anses dans un communiqué. « Cet insecte ravageur représente une menace pour des centaines d'espèces de végétaux » : « L'adulte se nourrit préférentiellement de feuilles tandis que les larves s'alimentent des racines », avertit l'Anses.

Plus de 400 types de plantes sont concernés, aussi bien « des plantes alimentaires : prunier, pommier, vigne, maïs, soja, haricot, asperges ; des espèces forestières, comme l'érable plane ou le peuplier ; ou des plantes ornementales, par exemple les rosiers ou certaines espèces présentes dans les pelouses et gazons ».

Pour l'Anses, il est impossible d'empêcher l'arrivée de ce scarabée en France : « C'est un insecte qui se déplace facilement, les conditions de température et de précipitation lui sont favorables et comme il peut consommer de nombreuses espèces de plantes présentes sur le territoire français, il n'aura pas de difficulté à trouver des sources de nourriture », explique Christine Tayeh, coordinatrice scientifique à l'Anses, citée dans le communiqué.

À écouter : Très chères espèces exotiques envahissantes


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles