Scandales dans le patinage : pour protéger les athlètes, l’âge minimum en compétition va évoluer

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
REUTERS/Fabrizio Bensch
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La Fédération internationale de patinage devrait faire passer l’âge légal en compétition de 15 à 17 ans. Cette décision intervient après le scandale survenu à Pékin, au cours duquel la jeune Russe Kamila Valieva a été accusée de dopage.

Lorsqu’elle a été accusée de dopage l’hiver dernier à Pékin, Kamila Valieva a obtenu le soutien quasi-unanime du monde sportif. Pour beaucoup, la jeune prodige russe de 15 ans n’était que la victime d’un système faisant concourir les adolescentes de plus en plus jeunes, sous une intense pression, sans qu’elles ne soient protégées. Pour tenter d’endiguer ce phénomène et mieux encadrer les athlètes, la Fédération internationale de patinage a annoncé avoir l’intention d’élever l’âge minimum en compétition. Il devrait passer de 15 à 17 ans. Cette mesure n’a pas encore été actée et doit être étudiée lors d’un congrès qui se tient du 6 au 10 juin en Thaïlande. Si elle est acceptée, cette décision sera imposée dès la saison 2023-2024. L’âge minimum serait alors de 16 ans, puis passera à 17 ans pour la saison 2024-2025, indique BBC News .

Jan Dijkema, president de la Fédération a parlé de «décision historique», soutenue par 100 pays. Seuls 16 pays y sont opposés. «La vie d'un athlète est courte et intense, son expérience dans cette courte phase établit ce qu’il adviendra pour le reste de sa vie - physiquement, spirituellement, émotionnellement», a déclaré le patineur canadien et membre de la Commission des athlètes de l'ISU Eric Radford. «Alors que j'entends les inquiétudes de certaines nations concernant la difficulté immédiate qu'elles pourraient rencontrer avec l'adoption de cette proposition… une médaille vaut-elle vraiment la vie d'un ou une jeune athlète?»

Les larmes de Kamila Valieva

A Pékin, durant le scandale entourant Kamila Valieva , beaucoup avaient pointé du doigt les méthodes de son entraîneure, la très prolifique Eteri Tutberidze. Celle-ci compte parmi ses élèves les patineuses les plus titrées de Russie :(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles