Scandales financiers au Vatican : un cardinal et neuf personnes mis en examen

·1 min de lecture

Un juge du Vatican a ordonné, samedi, la tenue d'un procès pour le cardinal italien Angelo Becciu et neuf autres personnes, impliqués dans de possibles crimes financiers, dont détournement de fonds, blanchiment d'argent, fraude, extorsion et abus de fonction.

Un juge du Vatican a inculpé, samedi 3 juillet, 10 personnes dont un cardinal italien afin de faire la lumière sur de possibles crimes financiers, notamment des détournement de fonds, blanchiment d'argent, fraude, extorsion et abus de pouvoir.

Parmi les inculpés figurent le cardinal Angelo Becciu ainsi que l'ancien chef de l'unité de renseignement financier du Vatican et deux courtiers italiens impliqués dans l'achat par le Vatican d'un immeuble dans un quartier luxueux de Londres.

Deux ans d'enquête

Le cardinal Angelo Becciu avait été démis de ses fonctions par le pape François l'année dernière. Accusé de détournement de fonds et d'abus de pouvoir, il a toujours clamé son innocence en deux ans d'enquête.

Conformément à la loi de l'Église, le pape François a personnellement approuvé la décision du juge d'inculper le cardinal Becciu, qui devient le plus haut responsable du Vatican à être inculpé pour des délits financiers.

Le procès s'ouvrira au Vatican le 27 juillet.

Avec Reuters

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles