Scandales dans les Ehpad : le groupe Orpea perquisitionné, 30 plaintes déposées contre Korian

© AFP

Les faits. Le siège d'Orpea et les directions régionales du groupe ont été perquisitionnées, mercredi, dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de maltraitance institutionnelle et d'infractions financières dans ses Ehpad (Etablissements pour personnes âgées dépendantes). Dès 9 heures, une dizaine de gendarmes de la Section de recherche de Versailles et de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP) ont fait leur entrée au siège de l'entreprise à Puteaux (Hauts-de-Seine).  La direction du groupe a confirmé auprès de l'AFP, qu'une perquisition était « en cours ». Environ 200 gendarmes étaient mobilisés pour ces opérations.

Des vérifications. Alors qu'une enquête a été ouverte en avril dernier par le parquet de Nanterre, ces perquisitions doivent permettre « d'effectuer des vérifications ». Dans le livre Les Fossoyeurs, publié au mois de janvier, le journaliste indépendant Victor Castanet, dénonçait notamment une maltraitance des résidents et un usage abusif des fonds publics. Des dysfonctionnements qui ont été en partie confirmés dans un rapport commandé par le gouvernement, qui a demandé la restitution de dotations publiques présumées détournées de leurs fins. « La justice prend enfin la mesure de ce scandale de santé publique », a déclaré à l'AFP, l'avocat Fabien Arakelian, qui représente plusieurs familles ayant déposé plainte à Nanterre et ailleurs dans le pays. « Espérons que cela se poursuive », a-t-il ajouté. ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles