Scandale Orpea : plusieurs Ephad du groupe perquisitionnés pour « maltraitances institutionnelles »

© Louise MERESSE/Sipa

Selon des informations de Médiapart , confirmées mardi par France Télévisions , plusieurs Ehpad du groupe Orpea ont été perquisitionnés. Ces opérations ont eu lieu dans le cadre d’une enquête ouverte pour « maltraitances institutionnelles », contre le géant français des maisons de retraite privées, sur le fondement de 54 plaintes déposées. « Plusieurs dizaines de perquisitions ont débuté dans plusieurs Ehpad du groupe Orpea », a annoncé le parquet de Nanterre à France Télévisions. « Une trentaine » d’établissements français sont concernés, selon France info, et se situent dans toute la France « et notamment dans les Hauts-de-Seine ». Sollicité par l’AFP, le groupe a assuré être « mobilisé pour apporter son soutien aux enquêtes en cours ».

Un groupe dans la tourmente depuis dix mois

Le groupe Orpea, coté en bourse, est dans la tourmente depuis le scandale provoqué par la sortie en janvier du livre enquête Les Fossoyeurs, de Victor Castanet. Le journaliste y accuse Orpea de maltraitance envers les résidents, de malversations et de fraudes comptables, et de pratiques contestables en matière de ressources humaines. Après deux enquêtes administratives, le gouvernement avait fait un signalement à la justice. Une enquête à deux volets, l’un pour maltraitance institutionnelle et l’autre pour infractions financières, avait été ouverte fin avril par le parquet de Nanterre.

Ces perquisitions interviennent le même jour que la présentation par la nouvelle direction du groupe d’un plan de ...


Lire la suite sur LeJDD