Scandale. À New York, le gouverneur Cuomo a caché les chiffres gênants de la pandémie

The New York Times (New York)
·2 min de lecture

Le démocrate a bien dissimulé le nombre de morts dans les maisons de retraite de l’État de New York pendant la pandémie, rapporte The New York Times. Pour que le vrai bilan dans ces établissements ne soit pas rendu public, son entourage a même fait modifier en juin 2020 un rapport préparé par les autorités sanitaires.

Accusé de harcèlement sexuel, Andrew Cuomo a déclaré qu’il ne démissionnerait pas mercredi 3 mars. Mais les affaires du gouverneur démocrate de New York, empêtré dans un autre scandale, lié à sa gestion de la pandémie de Covid-19, ne s’arrangent pas.

Jeudi 4 mars, The New York Times a en effet révélé qu’en juin 2020, des conseillers du gouverneur ont réécrit un rapport sur la mortalité dans les maisons de retraite de l’État de New York pour cacher le vrai bilan de la pandémie.

Ce bilan – plus de 9 000 morts à ce moment-là – n’était pas public, et les principaux collaborateurs du gouverneur voulaient “qu’il en reste ainsi”, révèle le quotidien new-yorkais, qui évoque une “intervention extraordinaire”.

À lire aussi: Harcèlement. L’étoile ternie du gouverneur de New York, Andrew Cuomo

Cette dissimulation des vrais chiffres de la pandémie a eu lieu au moment où Andrew Cuomo commençait à écrire un ouvrage sur son propre rôle dans la gestion de la crise sanitaire, poursuit The New York Times.

“Je pense écrire un livre”

Selon le quotidien, la réécriture du rapport, réalisée en dépit de l’opposition de plusieurs fonctionnaires, a permis à Andrew Cuomo de traiter le problème des maisons de retraite “comme s’il avait été résolu”. Et elle lui a permis de se concentrer sur la promotion de la réussite de l’État de New York dans le contrôle du virus. “Je pense écrire un livre sur ce que nous avons vécu”, avait

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :