Le scénario de l'évasion d'un détenu de la prison d'Osny sur le parking de l'hôpital de Pontoise

·1 min de lecture
(Photo d'illustration) - Kenzo Tribouillard / AFP
(Photo d'illustration) - Kenzo Tribouillard / AFP

876450610001_6288083409001

Une fuite bien préparée. Un homme, incarcéré à la maison d'arrêt d'Osny, dans le Val d'Oise, s'est évadé mardi soir de l'hôpital de Pontoise, a appris BFMTV. L'individu est toujours activement recherché par les forces de l'ordre.

Mardi, en fin de journée, l'homme, âgé de 28 ans, est retrouvé dans sa cellule en train de s'auto-mutiler, selon l'administration pénitentiaire. Immédiatement, il est extrait de sa cellule et conduit à l'hôpital de Pontoise, escorté par deux gardiens pénitentiaires.

Mais à son arrivée sur le parking de l'établissement, au moment où le détenu sort du fourgon, une femme qui l'attendait sur place tire sur l'un fonctionnaires, le blessant légèrement. Le détenu et sa complice prennent alors la fuite.

Un agent pénitentiaire légèrement blessé

L'agent pénitentiaire, touché "par des tirs de plomb ou de grenaille" a été "protégé par son gilet pare-balles" et "ses jours ne sont pas en danger", selon l'administration pénitentiaire.

L'homme, issu de la communauté des gens du voyage, était placé en détention provisoire dans une affaire d'assassinat commis en septembre dans la commune de Valenton, dans le Val-de-Marne. Selon le parquet de Pontoise, l'intéressé a déjà été condamné à plusieurs reprises, notamment pour des délits routiers et des faits de violences aggravées.

Une enquête pénale des chefs d'évasion en bande organisée et tentative de meurtre sur personne dépositaire de l'autorité publique a été ouverte. Elle a été confiée à la Direction centrale de la police judiciaire.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles