Scènes de liesse au Brésil après la victoire de Lula face à Bolsonaro

Les fans de Lula, le 30 octobre 2022 sur l'avenue Paulista à Sao Paulo, au Brésil - Carl de Souza / AFP
Les fans de Lula, le 30 octobre 2022 sur l'avenue Paulista à Sao Paulo, au Brésil - Carl de Souza / AFP

La victoire de Lula a été saluée par des feux d'artifice et des cris de joie dans de grandes villes brésiliennes comme Rio de Janeiro et Sao Paulo.

Entre joie et soulagement, des centaines de milliers de Brésiliens ont célébré dans les rues l'élection de l'icône de la gauche Lula, qui fera son grand retour à la présidence après avoir battu d'une courte marge le président sortant d'extrême droite Jair Bolsonaro.

Luiz Inacio Lula da Silva a obtenu 50,84% des voix, contre 49,16% pour Jair Bolsonaro, sur la base des résultats de 99% des bureaux de vote. C'est l'écart le plus serré entre deux finalistes de la présidentielle depuis la retour à la démocratie après la dictature militaire (1964-1985).La marge est bien plus étroite que ce que prédisaient les sondages, qui avaient déjà lourdement sous-estimé le score de Jair Bolsonaro avant le premier tour.

Feux d'artifice et cris de joie

La victoire de Lula a été saluée par des feux d'artifice et des cris de joie dans de grandes villes brésiliennes comme Rio de Janeiro et Sao Paulo.

Les bras levés, le corps hissé à travers le toit ouvrant d'une voiture noire, le nouveau président-élu a été acclamé par la foule massée devant sa résidence à Sao Paulo, où il a suivi le dépouillement.

"Lula va tout changer"

"C'est une sensation indescriptible, Lula va tout changer", a dit pour sa part Carolina Freio, fonctionnaire vêtue d'une longue robe rouge qui faisait la fête dans un bar à Copacabana, à Rio de Janeiro.

Lula a été rapidement félicité par plusieurs dirigeants étrangers. Le président américain Joe Biden a salué son élection "libre et juste" et son homologue français Emmanuel Macron a estimé que sa victoire "ouvre une nouvelle page de l'histoire du Brésil".

L'ancien métallo de 77 ans au destin hors norme, qui a connu, enfant, la faim dans son Pernambouc (nord-est) natal, fera officiellement son retour au sommet de l'Etat le 1er janvier.

De la prison à la réélection

Lula avait atteint une popularité record à l'issue de ses deux premiers mandats (2003-2010), mais avait ensuite connu la disgrâce, passant par la case prison, après des condamnations pour corruption finalement annulées pour vice de forme.

Après cette victoire serrée, Lula va devoir composer avec un Parlement qui penche clairement à droite et devra nouer de vastes alliances pour gouverner. Jair Bolsonaro est le premier président se présentant à un second mandat à ne pas être réélu depuis le retour à la démocratie en 1985 et gardait le silence une heure après l'annonce de sa défaite.

Sa réaction était très attendue: après avoir lancé des attaques incessantes contre le système "frauduleux" des urnes électroniques, il a affirmé vendredi: "Celui qui a le plus de voix gagne. C'est la démocratie"- sans convaincre.

Beaucoup craignent une réplique brésilienne de l'assaut du Capitole après la défaite de Donald Trump qui pourrait viser par exemple la Cour suprême si souvent vilipendée par Bolsonaro.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Qui est Lula ?