"Sur scène, je m'épanouis énormément": le chanteur Amir fait ses premiers pas au théâtre à Paris

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Amir sur la scène du théâtre Édouard VII à Paris. - Philippe Dufreigne
Amir sur la scène du théâtre Édouard VII à Paris. - Philippe Dufreigne

Après avoir été dentiste, chanteur et représentant de la France à l'Eurovision en 2016, Amir se jette à l'eau et s'ouvre à une nouvelle discipline artistique. À partir du 26 avril, l'artiste fait ses débuts au théâtre pour Sélectionné, un seul-en-scène signé Steve Suissa.

"Un rêve de gosse", assure-t-il.

Sur la scène du théâtre Édouard VII à Paris, l'artiste fait revivre le récit tragique d'Alfred Nakache, un champion du monde de natation juif qui, au début de la Seconde Guerre mondiale sera déporté à Auschwitz. Entre deux répétitions, Amir s'est confié au micro de BFMTV sur cette nouvelle étape de sa carrière.

Un récit "hors du commun"

Ce n'est pas la première proposition de rôle que reçoit Amir depuis ses débuts dans la musique. Mais que ce soit au théâtre, au cinéma ou à la télévision, le chanteur avait jusqu'à présent toujours refusé ces offres.

"Ça n'avait rien à voir avec les personnes qui me proposaient ces rôles. C'est juste qu'il n'y avait jamais un assez grand bond entre le récit et mon parcours. C'était toujours Amir le chanteur, Amir le bourreau des cœurs... ça tournait en rond et je savais que j'avais autre chose à proposer", assure-t-il.

Ce qui a fait pencher la balance selon lui, c'est le récit du metteur en Steve Suissa sur la vie du champion de natation Alfred Nakache, rescapé des camps de la mort, où il perdra sa femme et sa fille, qui, une fois de retour en France se remet à la natation et récupère son titre de champion. Une histoire "hors du commun", qui a été proposée à Amir en 2018.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

"J'ai été conquis par le manuscrit envoyé dès sa première version. Ça a été un coup de foudre, je n'ai pas réussi à lever les yeux du texte. La vie d'Alfred est digne d'un film hollywoodien. C'est un garçon qui avait peur de l'eau et n'avait pas la confiance de sa famille pour devenir un champion. Mais il découvre qu'il en est capable et brise les codes pour y parvenir", déclare Amir.

De la scène aux planches

Habitué du public et des concerts, Amir estime pourtant que cette expérience au théâtre est assez éloignée de ce qu'il a pu connaître en tant que chanteur.

"Sur scène je m'épanouis énormément. Je trouve ça beaucoup plus posé comme discipline, ça demande beaucoup de concentration. Ce n'est pas 14 chansons qui vont s'enchaîner, là il faut tenir les gens pendant 1h20", explique-t-il. 876450610001_6305123940001

Mais malgré le bond entre les frontières artistiques, la carrière musicale d'Amir n'est jamais très loin de lui. Il confie que le personnage d'Alfred Nakache était déjà présent lors du tournage de son tout premier clip pour son tube J'ai Cherché.

"Pour tourner, on m'avait donné rendez-vous à la piscine Alfred Nakache à Paris. Moi qui aime bien nager, j'ai une bonne connaissance historique des noms que portent les piscines mais là pour une fois je ne connaissais pas ce monsieur. Je me souviens très bien, pendant une pause dans le tournage, aller sur Internet pour me renseigner. C'est là que je me suis rendu compte qu'on parlait d'une légende de la natation", raconte-t-il.

Loin de sa zone de confort musicale, Amir s'apprête dès ce mardi à surmonter un nouveau défi.

"Il faut faire ses preuves repartir d'en bas. Ce n'est pas sans me rappeler 2016", indique-t-il.

Mais, même s'il ne chantera pas sur scène, l'artiste sait qu'il pourra compter sur le soutien de son public fidèle. "Ils vont d'ailleurs être très surpris", assure-t-il.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles