• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Nous savons qu'elle n'est pas homophobe": à Beauvais, la majorité municipale vole au secours de Caroline Cayeux

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Caroline Cayeux à la fin du défilé du 14 juillet 2022 à Paris  - Ludovic Marin/AFP
Caroline Cayeux à la fin du défilé du 14 juillet 2022 à Paris - Ludovic Marin/AFP

Depuis l'hôtel de Castries, rue de Varenne, Caroline Cayeux, visée par plusieurs appels à la démission pour des "propos homophobes" tenus en 2013 et sur Public Sénat début juillet, peut compter sur un soutien venu de l'Oise.

Dans sa mairie de Beauvais, sa majorité municipale "Beauvais pour tous", qui a permis son accession à la tête de la ville en 2001, a publié mardi soir une tribune de soutien sur ses réseaux sociaux.

"Nous savons qu'elle n'est pas homophobe, loin de là. Nous la fréquentons pour certaines et certains depuis plus de 20 ans chaque jour et jamais elle n'a eu de telles attitudes ou de tels propos", insiste le groupe politique majoritaire, orienté à droite.

Sa formation locale décrit une femme politique "respectant avec beaucoup de bienveillance les différences des uns et des autres et défendant fermement le principe d'équité".

"Caricature nationale"

Dans un communiqué publié sur Facebook et intitulé "Avec Caroline Cayeux, tous différents et tous bienveillants!" "Beauvais pour tous" estime que les récents propos de leur édile "étaient inappropriés et ne reflètent pas l'humanisme" dont elle "fait preuve, au quotidien". "Nous savons que ses excuses sont sincères et son engagement pour l'égalité total", peut-on lire.

Le collectif dénonce "la caricature nationale" et "la haine inouïe déversée sur les réseaux sociaux" que leur leader subirait selon eux.

"Ici, à Beauvais ou dans le Beauvaisis, rien de tout cela n'existe car la vérité est simple: Caroline Cayeux n'est pas homophobe", affirme encore la majorité beauvaisienne, ajoutant que tous les membres ont dû signer à une charte "à son initiative" engageant à "ne tenir aucun propos à caractère raciste, sexiste, homophobe, xénophobe ou toute autre forme de discrimination".

Depuis sa nomination au gouvernement, la démission de la ministre déléguée a été demandée par une première pétition menée par plusieurs députés de la Nupes qui fustige son "passé Manif pour tous" et la qualifie de " LGBTQIAphobe notoire".

En 2013 pendant les débats sur le mariage pour tous, Caroline Cayeux, alors sénatrice UMP, avait comparé le mariage des personnes de même sexe à un "dessein 'qui va contre la 'nature'". Début juillet, elle s'est défendue sur Public Sénat en maintenant ses propos et en affirmant qu'elle avait "plein d'amis parmi ces gens-là" avant de rétropédaler plus tard dans la journée.

Une expression qui ne passe pas, malgré les excuses de Caroline Cayeux, et qui a fait enfler la polémique, entraînant la publication dans Le JDD d'une autre pétition. Signée par une centaine de personnalités et des élus de la majorité, elle réclame elle aussi son départ du gouvernement.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles