Tout savoir sur le protoxyde d'azote et les dangers réels de ce gaz hilarant

franceinfo

C'est devenu l'une des nouvelles substances prisées de certains adolescents : le "proto" pour "protoxyde d'azote". Ce gaz, à usage médical et industriel, est parfois inhalé par des jeunes qui en détournent l'usage dans un but récréatif et euphorisant. Plusieurs maires -à Nîmes, Aulnay-sous-Bois, ou Pont-Sainte-Maxence - ont décidé d'en interdire la vente aux mineurs.

De quoi parle t-on?

Le protoxyde d’azote -N2O- aussi connu sous le nom de gaz hilarant, est un gaz d’usage courant stocké dans des cartouches pour siphon à chantilly, des aérosols d’air sec ou des bonbonnes utilisées en médecine et dans l’industrie. Globalement légal et en vente libre, le gaz est parfois détourné de son usage initial, transféré dans des ballons de baudruche et inhalé par la bouche pour ses effets euphorisants. Cela déclenche des fous rires, une sensation d'euphorie, d'ivresse qui peut s'apparenter à celle de l'alcool.

Le fait que ces sensations soient très fugaces, s'estompent très vite, peut laisser penser que ce gaz n'est pas nocif et que ce type d'expérimentation est sans conséquence. L'effet de groupe conduit parfois non seulement à expérimenter cet usage, mais aussi à renouveler l'expérience à doses rapprochées.

Quels sont les risques?

Utilisé dans un cadre médical, de façon très spécifique, le protoxyde d'azote (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi